mercredi, décembre 07, 2022

Le Tournage (9)

dimanche, 22 mai 2022 16:42

Fin du Tournage

Écrit par

Nous avons procédé aux dernières prises de vues d’aération de notre film, en deux étapes.

Le samedi 30 avril au château de Virieu, des plans de coupe avec Lesdiguières, sa première femme Claudine de Béranger et leurs enfants.

Des plans de coupe de Videl écrivant les mémoires de Monsieur François de Bonne Duc de Lesdiguières.

Cette demi-journée ensoleillée, nous a permis de filmer de très belles images.

Le mardi 10 mai, partis très tôt, notre journée commence avec le Drone de Pierre-Yves Hampartzoumian, avec la captation de très belles images du château en ruines du Glaizil (Hautes Alpes), 

20220510 073837

Arrivée au château de Vizille en milieu de matinée, Drone en extérieur, et caméra en intérieur de la galerie des Batailles.

Enfin l’après-midi, nous avons pu filmer avec le Drone, des images de l’hôtel Lesdiguières et de la collégiale à partir du jardin de ville de Grenoble.

Toutes ces captations, vont nous permettre de finaliser le montage images du film.

Ensuite le mixage son des textes, plus tard la musique du film et enfin l’étalonnage.

dimanche, 01 novembre 2020 17:00

Journée interviews du 29 octobre 2020

Écrit par

Nos tournages du documentaire ont débuté sous le sceau du déconfinement, le 20 juin au parlement, et nous terminons la boucle, la veille du reconfinement dans la vallée du Grésivaudan !!!

 


Tournages le Jeudi 29 Octobre 2020 9h Grenoble : La journée commence par une première interview de Christophe Caix devant l’ancienne Trésorerie et ancienne Mairie, à quelques pas du jardin de ville. Il nous a parlé des mariages des 2 filles de Lesdiguières (de 2 lits différents) avec la famille Créqui. Et puis changement de décor, nous voilà place Saint-André avec Stéphane Gal, en fond la collégiale : il nous explique alors la relation entre Lesdiguières et la religion (catholiques et protestants). Maintenant, face au parlement, il nous entraîne dans les rapports de Lesdiguières avec les édiles grenoblois.

 

Nous nous rapprochons de la fin de matinée, et nous décidons de prendre de la hauteur sur le flanc de la Bastille. Avec pour point de vue la vallée grenobloise avec la tour Rabot, Stéphane nous commente la stratégie employée par le Duc de Lesdiguières, pour prendre Grenoble, place forte aux mains des Ligueurs soutenus par le Duc de Savoie.

image001 image003

En début d’après-midi autour du fort Barraux, Stéphane nous a successivement décrit la bataille de Pontcharra, la prise du fort et l’implication du dernier connétable dans la politique extérieure du royaume.

 

Je peux dire que nous avons tous été subjugués par Stéphane, sa qualité d’expression et son érudition sont, pour nous, un appui essentiel dans la constitution de notre docu-fiction.

Raoul WEIHOFF

dimanche, 25 octobre 2020 14:01

Tournage du 17 Octobre: Les Paysans

Écrit par

L’équipe technique est convoquée à 8h45, une fois n’est pas coutume, Sylvie et Christiane sont prêtes pour le maquillage et les costumes, de nos deux paysans comédiens, avec Jean-François surnommé Jef, et tiens un nouveau, c’est Medhi très sympa de surcroît.

WhatsApp Image 2020 10 17 at 13.59.45   

C’est après un bon café et quelques viennoiseries excellentes, que nous partons vers notre lieu de tournage. Une petite surprise nous attend, notre chef Op Pascal qui avait repéré le lieu, nous avait dit ‘’pas de souci pour l’accès’’, presque on aurait pu se garer sur la plage de galets. Sur ces conseils nous descendons prudemment les escaliers, et là nous sommes stoppés net. Car il y a une hauteur de 3 mètres à franchir, pas possible.  Il faut une échelle, Didier notre Assistant réalisateur, nous propose d’aller la chercher chez lui, habitant à quelques centaines de mètres de là c’est plus rapide. Dès la pose de l’échelle effectuée, en quelques minutes toute l’équipe se trouve à pied d’œuvre et peux commencer le tournage.

 

Le temps est couvert avec quelques éclaircies. Malgré un vent frais, et quelques avions et hélicoptères qui gênent nos prises de sons. Nous voilà prêts à entendre le traditionnel ‘’moteur’’ Maeva ça tourne à l’image…. Les acteurs sont courageux, les prises de vues et de sons s’enchainent, sous la direction de Raoul réalisateur en l’absence de Pierre Yves. Gil promu perchman pour l’occasion fatigue et commence à avoir mal aux bras. 11h 30 Raoul annonce la fin du tournage sous des applaudissements joyeux. Ensuite comme DAB rangement et chargement du matériel et rentrée à Palm Prod.

dimanche, 04 octobre 2020 16:54

Tournage du 3 Octobre 2020

Écrit par

Ce matin la technique était convoquée à 7h45 à TENCIN, Maeva camerawoman, puis Sylvie la maquilleuse arrivent à l’heure, Pascal et Bastien, finissent de charger le fourgon et nous voilà parti soleil naissant. Il ne pleut pas c’est super, en plus un beau ciel bleu se découvre à travers quelques nuages, nous arrivons au château du TOUVET, suivi par Madame Barras-Tixier Andrée et son mari. Le réalisateur gare sa voiture et nous rejoint rapidement. Le gardien souriant vient nous ouvrir .

 

image001
Nous nous installons dans la chapelle ou François de Bonne Duc de Lesdiguières a épousé Marie Vignon, pour une petite séance de maquillage

Pendant ce temps là Pascal et Maeva mettent en place et réglent le matériel technique, sous l’oeil avisé de notre réalisateur Pierre Yves. Le soleil qui point derrière les montagnes, monte progressivement. Nous voilà bientôt prêts à tourner, le clap est en place. Maeva annonce le premier plan, on entend Action…

 

 

 

 

 

 

 

Madame Barras-Tixier spécialiste des femmes de Lesdiguières, nous raconte de la manière, la plus naturelle possible, l’histoire de ces deux femmes. Grâce à elle nous avons beaucoup appris, et j’ai eu beaucoup de plaisir à l’entendre.image002

9h30 timing respecté fin de tournage au Château du Touvet, après des remerciements à Madame Barras-Tixier, je fais de même avec la propriétaire du château Madame de Quinsonnas qui nous a très bien accueilli.

 

 

 

 

 

Et maintenant direction le Pont de Lesdiguières, situé à mi chemin entre Claix et le Pont de Claix RDV 10heures. Nous retrouvons Perrine Camus spécialiste du cartographe Jean de Beins, et Didier Foissey alias Louis Videl, qui sous la direction de notre réalisateur ne vont pas tarder à jouer.

image003  image004 



Raoul, Gil, Evelyne, Pascal, Jean Philippe et Louis nous attendent et sont prêts, attendant les consignes du chef Opérateur. Sylvie retrouve sa copine, Marie assistante maquilleuse pour l’aider. Focus sur nos 2 personnages se promenant sur le pont Lesdiguières, tout en disant consciencieusement leurs textes . Bravo à tous les deux, pour leur talent et leurs connaissances historiques.

Nous remercions les villes de Claix et de Pont de Claix pour leur accueil chaleureux et les autorisations de tournage.

image005

Photo Spéciale de Gil Salerno

11h30 Gil, Evelyne et Pascal finissent de mettre en place la lumière, et préparent l’arrivée de la caméra, sous les yeux de Monsieur Michel Jean-Claude membre de l’association Patrimoine et Culture de la ville de Claix.

image006
C’est parti, Raoul pose des questions à l’intervenant histoire Monsieur Michel Jean-Claude, qui nous donne les détails précis de la construction du Pont, date, financement etc..Tout ceci dit avec talent, bravo à Monsieur Michel. Nous en profitons pour remercier , Madame Michel Marie Andrée Présidente de Patrimoine et Culture pour avoir facilité nos démarches auprès de la ville de Claix.

13h nous finissons notre tournage et rejoignons Tencin pour un casse croûte bien mérité.






INFO/Pour cause d’innondation des berges, nous sommes dans l’obligation d’annuler pour aujourd’hui la séquence des paysans sécurité oblige.
Félicitations à tous et à bientôt pour la date de reprogrammation du tournage avec les paysans.

lundi, 21 septembre 2020 17:06

Tournage au Pinet d'Uriage

Écrit par

Pinet d’Uriage le 5 septembre 2020 (propriété de DidierDampne)

Une journée formidable comme on les aime…
Avec une technique qui s’active déjà sur place dès 7h30, pour tourner la première séquence sous les ordres de Pascal chef opérateur, les machinistes Gil (le chef), Evelyne et Pascal qui posent drapeaux et filtres pour couper le flux trop important de la lumière du soleil.
Le son s’installe louis avec sa roulante (console où se trouvent les moyens d’enregistrement du film), ses perchmans Alain et Kylian se mettent en condition pour capter le son.
Plus loin, les caméras sont positionnées, les réglages sont effectués par les cadreurs sous la direction du chef opérateur Pascal.
Pendant ce temps-là à St Martin d’Uriage le producteur exécutif Alain-Louis, réceptionne acteurs, figurants et organise le covoiturage, leur indique le chemin à suivre grâce au fléchage, mis en place la veille, pour arriver sur le lieu de tournage.
Thierry des Lames du Dauphiné fait le montage d’une toile de tente médiévale qu’il nous prête, elle servira à mettre en scène, une des ruses de Lesdiguières pendant le siège de Grenoble.
Pour tourner cette séquence il faudra, une vingtaine de soldats en tout, les grandes manœuvres quoi !
Autre grand moment la mise en place de la louma par Maître Gil et ses assistants, dernières vérifications avec Pascal, réglages de la caméra et mouvement en mécanique, à la télécommande Pascal le chef Op, top c’est prêt.

Les costumières Christiane et Chantal, sont sur les dents, il faut préparer et aider les figurants à s’habiller, ne rien oublier, d’ailleurs le réalisateur Pierre Yves est là pour voir et rectifier certains détails, il a l’œil le bougre !
La scripte Jeanne Marie l’assiste et note sur son cahier, les premiers plans de la séquence, qui va être tournée incessamment sous peu.
Ça y est, c’est prêt, l’assistant clap Jean-Victor a noté les informations sur son clap, pendant que l’assistant de réalisation Didier fini de peaufiner la mise en place des figurants, silence ! ça tourne, action c’est parti.
Pendant toute la journée les acteurs enfants Bastien (Lesdiguières enfant, Sinan et Maxens ses copains, Les acteurs adultes avec notre Duc de Lesdiguières Laurent et notre évêque de Gap Serge, des enfants et des adultes tout âge en figuration et pour finir un dernier bouquet final avec les cavaliers, les chevaux du centre équestre des Rapeaux, pour une scène de Galop.
Un grand merci à Gilbert et Nathalie pour l’excellent repas pique-nique qu’ils nous ont concocté.
Mazette quelle belle journée….

A L MAIRIN

C’est sous un soleil ardent que cet après-midi-là, commence notre cinquième jour de tournage. L’équipe technique est au top et travaille telle une fourmilière, sous une chaleur étouffante, heureusement il y a un peu de vent.

image001

Notre chef machiniste Gil Salerno donne les consignes à Jean Louis Scarpa et Stéphane Ville-Minot pour la mise en place du travelling, il servira pour notre Reine Marie de Médicis alias Bénédicte Terzian.

image005 image003

 

Nous remercions et félicitons Chantal Terzian, pour la magnifique robe qu’elle a confectionnée pour la Reine Marie de Médicis. Au total plus de dix jours de travail, c’est magnifique, « je suis épuisée mais très heureuse d’avoir réussi ce challenge me dit-elle ».

Pendant ce temps-là les costumières s’activent autour des acteurs qui reviennent de l’institut de formation IBFEM d’Annick Herbinière notre maquilleuse en chef.

Dehors les dernières mises au point se font sous la houlette de notre chef opérateur Pascal Mairin, nous allons bientôt pouvoir commencer les mécaniques (répétitions coachées par notre réalisateur P.Y Hampartzoumian).
Jean Victor Damato le clapman, ainsi que notre scripte Jeanne Marie sont dans les starting block.

C’est parti pour la séquence 3, on découvre 2 conseillers (Yoann et Noé de la ligue d’impro) qui accompagnent le Roi Henri IV (Gilbert Goncalvès) très en colère qui se plaint des agissements du Duc de Savoie sur ces terres. Soudain un messager (Jordan Mennuti) arrive avec une lettre de Lesdiguières.

WhatsApp Image 2020 07 27 at 13.02.00

A la technique nous réglons les problèmes de perches, c’est normal Kylian Tcha un jeune débutant motivé par l’envie d’apprendre le métier du perchman suit les conseils de Louis Beaufort ingé son. A l’image 2 caméras à gérer avec Christophe Berthelot Cadreur, et Maeva Amouroux cadreuse .( en formation).

Serge Allermoz s’occupe efficacement de la régie distribuant bouteilles d’eau et petits beurres à la demande. Tout s’enchaine à toute vitesse et nous voici à la dernière séquence de la journée avec la reine Marie de Médicis régente du royaume. Elle exprime son mécontentement à ces proches conseillers (Marie Cuffolo et Jérôme Mattos eux aussi de la ligue d’impro) sur Lesdiguières qui contrarie ses plans d’ alliance avec l’Espagne.

Pierre Yves nous demande d’accélérer la cadence, le temps est compté, nous devons libérer les lieux avant 19H. Allez une dernière prise super elle est bonne, fin de tournage s’écrie Pierre Yves sous les applaudissements des participants.

WhatsApp Image 2020 07 24 at 11.59.39

Voilà une bonne chose de faite, rangement du matériel et retour chez nous bravo à tous. Nous remercions une nouvelle fois le château de Sassenage pour son accueil ainsi que tous nos adhérents sans qui tous ces bons moments de partage et de créativité ne seraient pas possible.

A L MAIRIN

Pas moins de 30 personnes sur notre site de tournage à la chapelle du château du Touvet, pour le mariage de François de Bonne Duc de Lesdiguières et Marie Vignon.
Quelques nouveaux pour un coup de main ponctuel, dont un  professionnel au son venant en renfort pour aider pendant deux ou trois jours.
Christian Perrin (association bruits de court) aux lumières et caméra, Pascal Lesaulnier ingé son, merci à eux pour leur investissement et leur efficacité.
La journée commence à Tencin locaux de Palm Prod 8H précise, par l’habillage et le maquillage des comédiens, là aussi 2 renforts professionnels, avec Armelle Haudecoeur toujours avec le sourire, merci pour ton aide précieuse, et notre petite Manon Dumas toujours aussi efficace et bien sur notre maquilleuse en chef Annick Herbinière de l’institut IFBEM.
Tout ceci dans la bonne humeur et les rires.
Sur place la technique s’installe, nous arrivons en co-voiturage au château ou les propriétaires nous accueillent chaleureusement.
Mise à disposition d’une pièce dans les dépendances, pour le catering.
Un curé extra Didier Fayolle oblige, très performant et notre Archevêque magique Eric, a uni les 2 tourtereaux.
Tout c’est bien passé, pour finir le drone a clôturé la matinée de tournage.
Merci à tous reposez-vous bien demain, c’est la Collégiale de Saint André à Grenoble.

A L MAIRIN

mercredi, 24 juin 2020 06:27

Au château de Vizille

Écrit par

Mardi 23 juin nous avons eu la chance de passer toute la journée au Domaine de Vizille – Musée de la révolution française et ainsi profiter du château avec ses jardins. Dès que le beau soleil du matin à mis en valeur le château nous avons enregistré l'intervention de M. Stephan GAL notre conseiller historique.

105478018 10223783238595393 4407999305856535387 o

Il nous a exposé les relations entre Louis XIII et Lesdiguières, puis nous avons filmé ces deux personnages historiques accompagnés d’un mousquetaire devant un magnifique tableau représentant les batailles menées de Lesdiguières. Pour finir la matinée, M Alain Chevalier conservateur et directeur du musée de la révolution française nous a présenté la constitution de la salle Lesdiguières ainsi que les œuvres exposées. L’après-midi nous avons accueilli Mme Anne Cayol Gerin Responsable du service patrimoine culturel du Département de l’Isère, lors de ses interventions elle nous a exposé les qualités en tant que mécène et bâtisseur du Duc de Lesdiguières. Après une longue journée, riches de bons moments de partage et de tournage nous avons terminé vers 18h30. Nous remercions toutes l’équipes du domaine de Vizille pour leur chaleureux accueil, nos intervenants ainsi que les membres de l’associations pour leur engagement et leur abnégation dans la réalisation de ce docu-fiction.

dimanche, 21 juin 2020 07:57

Première journée de tournage

Écrit par

Si je vous dis : poser, déposer, dépoussiérer... A quel métier cela vous fait il penser ? Carreleur ? Non.. , brosse, base. peigne....coiffeur ? Non toujours pas... .."Ainsi font font font avec la houppe"... Chanteuse ? Et non... Maquilleuse de plateau ! Voila quelques termes appris hier sur le plateau de tournage pour mon premier jour d'aide maquilleuse ! Annick, notre maquilleuse professionnelle est une vraie passionnée ! Elle m'a initié avec patience et bonne humeur à ce métier fabuleux ! Et quand on lui dit "le maquillage est trop bien exécuté", elle répond :" non, le maquillage n'a fait que révéler la beauté du modèle !" chapeau bas ! Merci Annick !

Sylvie

Les Partenaires

Log in or Sign up