samedi, février 04, 2023
Christophe Berthelot

Christophe Berthelot

URL du site internet: http://www.christopheberthelot.com
vendredi, 18 juin 2021 14:46

Association du château Glaizil

En partenariat avec le Collectif 05 leur mission et de valoriser le patrimoine culturel de la région et de faire revivre le Château de Lesdiguières lieu riche en histoire locale et du Duc François de Bonne né le 1ᵉʳ avril 1543 à Saint-Bonnet et mort le 28 septembre 1626 à Valence – Militaire, Seigneur du Glaizil, Maréchal de France et dernier Connétable de France.

Présidente Madame Annie COLLIN

mardi, 15 juin 2021 15:37

Message de Bruzolo

Bonjour,

Je m'appelle Andrea Bonelli et je suis originaire de Bruzolo (Brusol) dans la vallée de Suse, où le duc Les Diguiéres est venu en 1610 pour négocier au nom du roi Henri IV (juste avant sa mort) avec Carlo Emanuele Ier de Savoie. J'écris avec un traducteur parce que je n'ai pas un bon français. J'ai vu votre projet de documentaire et il est très intéressant. Il a été publié sur la page facebook "Salviamo il Castello di Bruzolo", qui rassemble les fans du monument. Le château a été acheté en 2014 par le Ministère italien de la Culture et attend des restaurations (financées).

En 2010, les 400 ans des traités de Bruzolo ont été célébrés avec une conférence historique et une commémoration, le maire de la ville natale de Lesdiguieres a été invité et un court métrage a été réalisé, intitulé "La forza del destino", qui peut être trouvé sur youtube . Les Traités dans l'historiographie du XIXe siècle ont été perçus comme une anticipation de l'unification de l'Italie, puis réalisés, toujours grâce à la France, au meme siècle.


Félicitations et bonne chance!

Andrea Bonelli

dimanche, 06 juin 2021 12:45

Court-métrage « Et si… »

Il y a bientôt 6 ans de ça, sortant de deux tournages coup sur coup, je me suis réveillée une nuit (ça m’arrive souvent) avec un embryon d’histoire qui grandissait dans ma tête. Je n’ai pas pu me rendormir et j’ai dû me lever à 4h du matin pour commencer à écrire. Plusieurs jours durant, cette histoire m’a occupé l’esprit jour et nuit. Après l’avoir faite lire à mes plus proches amis, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai contacté Pierre-Yves Hampartzoumian (avec qui j’avais tourné 8cc) pour savoir ce qu’il en pensait. Il a trouvé ça très bien et a accepté d’être le réalisateur. Il m’a donc demandé de la transformer en « vrai » scénario. Traduction : le réécrire par le biais d’un logiciel professionnel… Okayyyyy… Je m’y suis donc attelée (pour information, j’ai une formation de comédienne, pas en cinéma) ! 

On a ensuite travaillé longtemps ensemble, sur la réécriture de certaines scènes, sur les détails, à le faire relire à des scénaristes, pour le reprendre ensuite. Et comme on travaillait tous les deux, on se voyait quand on pouvait, et le temps a passé… mais on avançait petit à petit !

L’année dernière, en 2020, le confinement a débuté le 16 mars alors que nous nous apprêtions enfin à lancer une campagne de financement participatif via KissKissBankBank. Ben oui, c’est comme pour tout, il faut quand même un peu d’argent pour pouvoir tourner ! Même si l’équipe n’était pas payée, alors qu’il y a plusieurs intermittents concernés, il était important pour moi que tous soient défrayés, nourris et logés durant le tournage. La frustration était immense : tout était prêt mais si nous n’avions pas l’argent, c’était tout le projet qui partait à la poubelle…

Alors nous avons tenté ! En avril, j’ai lancé la campagne accompagnée d’une grosse opération de communication ! Ce furent 2 mois intenses où nous avons eu les plus belles preuves de soutien qui soient. Financières bien sûr mais surtout un relais des amis à leurs amis, une grande chaîne d’amitié qui s’est soldée par le bouclage de notre budget pour mon anniversaire !! Les membres de CinéCaramelle ont été d’un grand soutien d’ailleurs. Et je suis très heureuse de dire que « Et si… » a désormais 51 marraines et parrains !

Mais un tournage, ça ne s’improvise pas, même à notre toute petite échelle ! Pierre-Yves a eu la charge de monter une équipe polyvalente, où chacun était multi- tâches. Alors bien sûr, la covid nous a empêchés de tourner cet automne, puis cet hiver comme nous l’aurions souhaité. Mais au printemps, avec le soutien de CinéCaramelle, un an après avoir eu notre financement, nous avons enfin pu tourner les scènes d’intérieur du 10 au 15 avril… ENFIN !!

Ce fut une semaine vraiment riche et intense. Nous avons tourné dans des lieux très différents : un grand appartement, une très belle maison à Corenc et l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine de Grenoble nous a donné accès à un bureau de direction et à son garage. Nous irons à Chambéry en juin pour les scènes d’extérieurs.

Je l’avoue, chaque membre de l’équipe m’a bluffée par son professionnalisme, sa bonne humeur, son dynamisme, tous au service de leur passion du cinéma et réunis autour du projet.

Ensuite ? Ce n’est pas fini … Ce sera le montage, l’étalonnage, la musique…

Nous vous présenterons « Et si… » en avant-première et comme nous sommes un peu fous, nous inscrirons notre court-métrage dans les festivals. Après tout, depuis le début, cette histoire est un pari alors pourquoi ne pas y croire un peu plus? 

A suivre sur Facebook : @courtmetrageEtsi

Bénédicte Terzian

Le 31 mai 2021

lundi, 03 mai 2021 16:51

Rendez-vous avec Marc Givry

Jeudi 29 Avril 10heures, nous avions rendez-vous  avec Marc GIVRY Achitecte, dans son bureau. Grenoblois, Raoul fait les présentations, Marc architecte de métier et passionné d’histoire, Stéphane notre historien.

image001 image002

 

Nous allons évoquer, les qualités de Lesdiguières grand ‘‘Bâtisseur’’, et définir les contours de l’œuvre de notre Connétable sur Grenoble et dans tout le Dauphiné.

image003  image004 

 

Avec Marc nous allons discuter des principaux axes de son interview, en accord avec Stéphane, et nous pouvons le dire ‘’il en connait un rayon sur notre Duc’’.

image005 image006

Beaucoup de sujets ont été abordés notamment sur l’empreinte qu’a laissé Lesdiguières sur Grenoble, dont on voit encore aujourd’hui les traces.

image007

En attendant, la prochaine date de rdv de l’enregistrement de cet interview, probablement en juin. A bientôt, pour la suite de notre Docu-Fiction

Alain-Louis MAIRIN

 

mardi, 13 avril 2021 07:17

Séance de montage

SEANCE DE MONTAGE DOCUMENTAIRE LE JEUDI 8 AVRIL A TENCIN

Raoul n’ayant pu se libérer, c’est Pierre-Yves et Pascal qui commencent par caler les interviews, avec les images de fiction.

image001

Nous débutons sur le Pont Lesdiguières, direction la salle des gardes, sur des commentaires avisés de Monsieur Michel Jean-Claude de l’Association Claix Patrimoine et Histoire.

image002

Suivi d’un petit tour à Fort Barraux pour la prise du fort, si bien décrite par notre Historien référent Stéphane Gal.

image003

Tout ceci sur un fond d’images de l’attaque du fort. C’est comme si on y était, coups de canons, échelles escaladées par les soldats de Lesdiguières la nuit, nos yeux brillent de plaisir, les choses prennent tout doucement forme, c’est très excitant.

image004 image005

Puis par un détour au château de Vizille, fleuron de Lesdiguières, pour écouter avec saveur, Monsieur Chevalier Alain conservateur du château, nous parler de la grande salle des batailles, et du Duc de Lesdiguières à cheval (œuvre en bronze), c’est super captivant.

image006

Tout au long de cette matinée, Alain-Louis en a profité pour faire quelques photos, préparer le café et filmer pour le Making Of. 12H30 la séance se termine le temps de décider de la prochaine étape, le vendredi 16 Avril  9 heures à Tencin, toute la journée.

Alain-Louis MAIRIN

jeudi, 08 avril 2021 06:51

Séance montage vendredi 2 Avril 2021

Séance montage vendredi 2 Avril 2021 

Comme prévu dès 9 heures, Pierre-Yves, Pascal et Raoul, ont continué le montage commencé lors dernière séance. Cette nouvelle étape, sur les interviews de nos intervenants, nous amènera ce jour, à nous concentrer sur l’intervention de Stéphane Gal.

Mais avant tout ceci, un bon café préparé par Alain-Louis et agrémenté de viennoiseries amenées par Raoul, nous ont donné du tonus.

image001

Ainsi, après avoir sélectionné les plans de coupes, qui seront conservés. Il nous faudra, repérer comment ils seront intégrés dans les scènes fictionnées. Mais également, insérer, l’intervention de Louis Videl en voix off qui sera notre fil conducteur. Tout en positionnant les transitions entre les différentes scènes réalisées.

Ce travail minutieux révèle petit à petit les choix artistiques du projet, qui nécessitent une grande rigueur pour noter l’ensemble des points restant encore à programmer (travail de Raoul).

image002 image003

Ce travail millimétré, est très chronophage et nous n’avons pu en une seule matinée visionner l’ensemble des interventions de Stéphane.

Nous avons de même validés l’intervention d’un nouvel intervenant Marc Givry, architecte passionné d’histoire, qui nous parlera du volet bâtisseur et urbaniste de Lesdiguières. (Rendez-vous à prendre)

Prochaine réunion vendredi 9 Avril à Tencin.

Raoul WEIHOFF et Alain-Louis MAIRIN

lundi, 29 mars 2021 16:02

Le dérushage des interviews

Vendredi 26 mars, de 9h30 à 16 h00 Raoul, Pierre-Yves et Pascal travaillent sur le dérushage des interviews, réalisées de mai à novembre 2019 avant le confinement.

Didier Fayolle est passé nous encourager et en a profité pour payer sa cotisation (pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, il n’est pas trop tard) malheureusement pour nous, ses obligations professionnelles ne lui ont pas permis de rester avec nous.

Pour ce qui nous concerne, nous avons pu constater, la qualité des propos tenus et la précision historique de nos intervenants, ainsi que leur aisance devant la caméra, et nous les remercions encore de nous avoir donné, l’opportunité de travailler avec eux.

   

Le dérushage est un travail d’équipe, Pascal est à la manœuvre sur l’ordi, sélectionnant et programmant les séquences à visionner. Pierre-Yves reste concentré sur les images tout en les analysant. Raoul compile sur un tableau toutes les informations qui seront nécessaires à la poursuite du montage :

  • Durées utiles, rajouts (voix off, plans de coupes etc.) à programmer.
  • Les interactions des interviews avec les scènes fictionnées tournées.

 

Alain assure la logistique, nous gâtant à midi, en allant chercher une excellente choucroute pour le déjeuner. Bien sûr, chacun a son avis sur les scènes, heureusement la plupart du temps nos avis se rejoignent, sinon nous en débattons, de toute façon les choix définitifs se feront lors du montage final en présence de notre référent historique Stéphane GAL. L’objectif est de garder les passages les plus pertinents, pour la clarté historique, mais également pour insuffler du rythme à notre documentaire, tout en gardant à l’esprit l’objectif pédagogique de notre projet. Ce travail préalable est indispensable pour programmer la suite et nous permettre de définir avec précisions le travail restant à faire :

  • Terminer le montage des scènes fictionnées
  • Ecrire et enregistrer la voix off
  • Réaliser des prises de vues pour de nouveaux plans de coupe (lieux, documents historiques, œuvre d’art etc.) ou intégrations de ceux déjà filmés.
  • Etalonner le film et rédiger les titres et génériques.

 

Concernant la musique, nous avons fait appel à notre fidèle partenaire Laurent ALBOREO, et nous avons échangé sur la méthodologie à mettre en œuvre en visio-conférence, afin qu’il puisse commencer son écriture. Car l’exercice est différent, entre la composition d’une musique de fiction où il existe déjà un scénario ficelé, et un documentaire mélangeant des scènes fictionnées avec des commentaires. Notre mission sera de lui fournir les séquences déjà montées pour lui permettre de peaufiner sa composition musicale et la travailler avec plus de précision.

Prochain rendez-vous pris pour vendredi 2 Avril à 9heures précises.

Raoul WEIHOFF et Alain-Louis MAIRIN

Les Partenaires

Log in or Sign up